Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq

John McCann

    Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

    Abstract

    Qu’est-ce qu’on perçoit face à une traduction ? Une traduction est-elle essentiellement le même texte ou la production d’un autre texte ? Lorsqu’on compare Les Particules élémentaires et Atomised, on se rend compte que les deux versions sont différentes. Le texte original est certes la source de la version anglaise et continue à la hanter, à déterminer ce qu’elle peut faire mais cette dernière n’est pas une reproduction exacte du sens du texte tel que l’a écrit Houellebecq. En effet, tout comme Bruno Ceccaldi est le demi-frère de Michel Djerzinski, Atomised est le demi-frère des Particules élémentaires. Comme résultat, la version anglaise présente une vision du monde qui diffère plus que légèrement de celle que nous propose Houellebecq. Ce dernier essaie d’incorporer dans sa fiction une modélisation de la réalité qui est le résultat des aperçus de Planck et des expériences du chercheur en physique, Alain Aspect. Atomised présente une vision du monde qui est plus classique (et qui n’est pas absent du texte de Houellebecq) mais qui ne traduit pas toute la richesse du sens qui se trouve dans le texte qui en est la source. En partie, les réserves qu’on peut émettre quant à Atomised proviennent non pas simplement du fait que la version anglaise ne reproduit pas le texte français tel que l’a conçu Houellebecq, mais qu’elle n’est pas une reproduction fidèle du monde réel. En essayant de créer une traduction fluide et aisée, le traducteur nous donne une vision restreinte par rapport à celle proposée par Les Particules élémentaires.
    LanguageEnglish
    Title of host publicationPoétique et traduction
    EditorsFranck Miroux, Bénédicte de Buron-Brun
    Place of PublicationParis
    Pages309-328
    VolumeCollec
    Publication statusPublished - 2012

    Keywords

    • Réalité
    • sens
    • science
    • littérature
    • mutation.

    Cite this

    McCann, J. (2012). Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq. In F. Miroux, & B. de Buron-Brun (Eds.), Poétique et traduction (Vol. Collec, pp. 309-328). Paris.
    McCann, John. / Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq. Poétique et traduction. editor / Franck Miroux ; Bénédicte de Buron-Brun. Vol. Collec Paris, 2012. pp. 309-328
    @inbook{9cbc274a61f6484e8b0d522973491017,
    title = "Reproduction du texte: Le Particules {\'e}l{\'e}mentaires et Atomised de Michel Houellebecq",
    abstract = "Qu’est-ce qu’on per{\cc}oit face {\`a} une traduction ? Une traduction est-elle essentiellement le m{\^e}me texte ou la production d’un autre texte ? Lorsqu’on compare Les Particules {\'e}l{\'e}mentaires et Atomised, on se rend compte que les deux versions sont diff{\'e}rentes. Le texte original est certes la source de la version anglaise et continue {\`a} la hanter, {\`a} d{\'e}terminer ce qu’elle peut faire mais cette derni{\`e}re n’est pas une reproduction exacte du sens du texte tel que l’a {\'e}crit Houellebecq. En effet, tout comme Bruno Ceccaldi est le demi-fr{\`e}re de Michel Djerzinski, Atomised est le demi-fr{\`e}re des Particules {\'e}l{\'e}mentaires. Comme r{\'e}sultat, la version anglaise pr{\'e}sente une vision du monde qui diff{\`e}re plus que l{\'e}g{\`e}rement de celle que nous propose Houellebecq. Ce dernier essaie d’incorporer dans sa fiction une mod{\'e}lisation de la r{\'e}alit{\'e} qui est le r{\'e}sultat des aper{\cc}us de Planck et des exp{\'e}riences du chercheur en physique, Alain Aspect. Atomised pr{\'e}sente une vision du monde qui est plus classique (et qui n’est pas absent du texte de Houellebecq) mais qui ne traduit pas toute la richesse du sens qui se trouve dans le texte qui en est la source. En partie, les r{\'e}serves qu’on peut {\'e}mettre quant {\`a} Atomised proviennent non pas simplement du fait que la version anglaise ne reproduit pas le texte fran{\cc}ais tel que l’a con{\cc}u Houellebecq, mais qu’elle n’est pas une reproduction fid{\`e}le du monde r{\'e}el. En essayant de cr{\'e}er une traduction fluide et ais{\'e}e, le traducteur nous donne une vision restreinte par rapport {\`a} celle propos{\'e}e par Les Particules {\'e}l{\'e}mentaires.",
    keywords = "R{\'e}alit{\'e}, sens, science, litt{\'e}rature, mutation.",
    author = "John McCann",
    year = "2012",
    language = "English",
    isbn = "979-10-91467-17-19",
    volume = "Collec",
    pages = "309--328",
    editor = "Franck Miroux and {de Buron-Brun}, B{\'e}n{\'e}dicte",
    booktitle = "Po{\'e}tique et traduction",

    }

    McCann, J 2012, Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq. in F Miroux & B de Buron-Brun (eds), Poétique et traduction. vol. Collec, Paris, pp. 309-328.

    Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq. / McCann, John.

    Poétique et traduction. ed. / Franck Miroux; Bénédicte de Buron-Brun. Vol. Collec Paris, 2012. p. 309-328.

    Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapter

    TY - CHAP

    T1 - Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq

    AU - McCann, John

    PY - 2012

    Y1 - 2012

    N2 - Qu’est-ce qu’on perçoit face à une traduction ? Une traduction est-elle essentiellement le même texte ou la production d’un autre texte ? Lorsqu’on compare Les Particules élémentaires et Atomised, on se rend compte que les deux versions sont différentes. Le texte original est certes la source de la version anglaise et continue à la hanter, à déterminer ce qu’elle peut faire mais cette dernière n’est pas une reproduction exacte du sens du texte tel que l’a écrit Houellebecq. En effet, tout comme Bruno Ceccaldi est le demi-frère de Michel Djerzinski, Atomised est le demi-frère des Particules élémentaires. Comme résultat, la version anglaise présente une vision du monde qui diffère plus que légèrement de celle que nous propose Houellebecq. Ce dernier essaie d’incorporer dans sa fiction une modélisation de la réalité qui est le résultat des aperçus de Planck et des expériences du chercheur en physique, Alain Aspect. Atomised présente une vision du monde qui est plus classique (et qui n’est pas absent du texte de Houellebecq) mais qui ne traduit pas toute la richesse du sens qui se trouve dans le texte qui en est la source. En partie, les réserves qu’on peut émettre quant à Atomised proviennent non pas simplement du fait que la version anglaise ne reproduit pas le texte français tel que l’a conçu Houellebecq, mais qu’elle n’est pas une reproduction fidèle du monde réel. En essayant de créer une traduction fluide et aisée, le traducteur nous donne une vision restreinte par rapport à celle proposée par Les Particules élémentaires.

    AB - Qu’est-ce qu’on perçoit face à une traduction ? Une traduction est-elle essentiellement le même texte ou la production d’un autre texte ? Lorsqu’on compare Les Particules élémentaires et Atomised, on se rend compte que les deux versions sont différentes. Le texte original est certes la source de la version anglaise et continue à la hanter, à déterminer ce qu’elle peut faire mais cette dernière n’est pas une reproduction exacte du sens du texte tel que l’a écrit Houellebecq. En effet, tout comme Bruno Ceccaldi est le demi-frère de Michel Djerzinski, Atomised est le demi-frère des Particules élémentaires. Comme résultat, la version anglaise présente une vision du monde qui diffère plus que légèrement de celle que nous propose Houellebecq. Ce dernier essaie d’incorporer dans sa fiction une modélisation de la réalité qui est le résultat des aperçus de Planck et des expériences du chercheur en physique, Alain Aspect. Atomised présente une vision du monde qui est plus classique (et qui n’est pas absent du texte de Houellebecq) mais qui ne traduit pas toute la richesse du sens qui se trouve dans le texte qui en est la source. En partie, les réserves qu’on peut émettre quant à Atomised proviennent non pas simplement du fait que la version anglaise ne reproduit pas le texte français tel que l’a conçu Houellebecq, mais qu’elle n’est pas une reproduction fidèle du monde réel. En essayant de créer une traduction fluide et aisée, le traducteur nous donne une vision restreinte par rapport à celle proposée par Les Particules élémentaires.

    KW - Réalité

    KW - sens

    KW - science

    KW - littérature

    KW - mutation.

    M3 - Chapter

    SN - 979-10-91467-17-19

    VL - Collec

    SP - 309

    EP - 328

    BT - Poétique et traduction

    A2 - Miroux, Franck

    A2 - de Buron-Brun, Bénédicte

    CY - Paris

    ER -

    McCann J. Reproduction du texte: Le Particules élémentaires et Atomised de Michel Houellebecq. In Miroux F, de Buron-Brun B, editors, Poétique et traduction. Vol. Collec. Paris. 2012. p. 309-328